Avez-vous déjà essayé l'atelier SpeedBoat ?  

  RSS

jeremie
(@jeremie)
Membre Admin
Inscription: Il y a 1 année 
Posts: 39
28 décembre 2017 18 h 14 min  

 

Vous faites de la gestion de projet ?
Alors on a déjà dû vous demander de rédiger une rétrospective, que l'on peut aussi appeler retour d’expérience ou même post-mortem.
L'objectif est d'y faire le point sur ce qui a été fait, comment ça a été fait, et quels sont les résultats atteints.

Bien entendu, la finalité est d'apprendre de ses erreurs, pour éviter de les reproduire sur le projet suivant.

 

Ce post-mortem peut être fait d'une façon plus officielle, en invitant les parties prenantes du projet à venir participer à cette analyste.
Dans ce cas, le chef de projet pourra organiser ce que l'on appelle un atelier « speed boat ».
Cet atelier va permettre, entre autre, d'identifier les éléments facilitateurs et perturbateurs dans l’atteinte de l’objectif du projet.

Pour cet atelier, on va se baser sur le dessin "simpliste" ci-dessous, où on retrouve tous les acteurs qui ont partagé au changement :

  • Le bateau représente l’équipe projet
  • Une île, qui correspond à l’objectif à atteindre dans le cadre du projet
  • Le vent, qui symbolise les éléments facilitateurs, accélérateurs et simplificateurs
  • Et une ancre, qui elle représente les freins ralentissant la progression vers l’île, et donc, l’atteinte de l’objectif

 

 

 

Pour ma part, j'ai l'habitude d'organiser des rétrospectives plus classiques.
J'avais découvert cet atelier « speed boat » lors d'une formation, mais n'ai pas encore eu l'occasion de la mettre en pratique dans les règles de l'art, avec la participation active de tous les acteurs.
Mais j'envisage de le faire sur le post-mortem qui sera réalisé sur le projet en cours, sur lequel j'interviens activement. Je pense que ça doit être un très bon outil pour la problématique de l'accompagnement au changement, et être en mesure de savoir identifier plus facilement les éléments facilitateurs et les freins à la bonne progression du projet.

Et dans ce contexte, je serai intéressé pour avoir des retours d'expérience de la part de personnes qui l'ont déjà appliqué.
Est ce vraiment pertinent finalement ? Avez vous des conseils à me donner avant de me lancer dans l'aventure du speed-boat ?

 

Merci à vous.

 


RépondreCiter
Sophie
(@sophie)
Active Member
Inscription: Il y a 1 année 
Posts: 18
4 janvier 2018 17 h 17 min  

Bonjour,

 A vrai dire, je n’avais jamais entendu parler de cet atelier dit « speed boat » !

Ca semble intéressant comme atelier.

 

Maintenant, d’une manière générale, c’est quelque chose qui est fait fréquemment quand on arrive à la fin d’un projet, afin de tirer les conclusions sur le positif et le … moins positif ! Autrement dit, on fait du speed boat (ou plutôt du speed boat light dans mon cas !) sans le nommer … un petit peu comme Monsieur Jourdain qui faisait de la prose depuis plus de 40 ans sans le savoir !!

 

Maintenant, toute personne qui a fait de la gestion de projet connait l’importante et la délicate problématique de l'accompagnement au changement…. et d’autant plus par les temps qui courent avec tous les projets liés à la digitalisation, qui poussent comme des champignons dans les entreprises. La digitalisation, qui sous-entend fréquemment l’automatisation d’actions et de process, auparavant réalisés par des humains, transforment beaucoup les habitudes de travail. Et quand on parle de transformation et de changement d’habitude, on est toujours amené à rencontrer des moteurs qui poussent pour faire avancer les choses … mais aussi des freins … souvent réticents au changement  ==> c’est pour apprendre à mieux gérer ces freins que ce type d’atelier peut être bénéfique, j’imagine.

 J’irai chercher des informations complémentaires sur internet sur cet atelier, histoire d’en savoir plus … et peut-être prêcher la bonne parole dans mon entourage professionnel !

 

Ce sujet me rappelle le proverbe chinois suivant :  

Lorsque le vent du changement se lève, il y a ceux qui construisent des murailles ( = les moteurs) et ceux qui construisent des moulins à vent ( = les freins)

 

J'en profite pour souhaiter à toutes et à tous mes meilleurs voeux pour la nouvelle année.

Sophie.

Motivée pour apprendre et partager


RépondreCiter
Share:

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer

  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription